Ford’s $3.2 billion in cuts will hurt Algoma-Manitoulin families

Elliot Lake— In the Fall Economic Statement, Doug Ford and his Conservatives have cut more than $3.2 billion, including the Transportation operating budget by $305 million.

“Northerners are already affected by poor road maintenance, winter and summer.  We can’t afford more cuts when our highways are closed for days after floods or snowstorms,” said NDP MPP Micheal Mantha.  “People in Northern Ontario rely on roads to get to medical appointments, to school or to work, and shouldn’t have to worry for their safety.”

Ford also announced that his government was abolishing the Children and Youth Advocate, the Environmental Commissioner and the French Language Commissioner.

“It is a sad time for Ontario.  When the government reduces the oversight over itself, nothing good can come out of it” said Mantha.  “We need independent Legislative Officers to keep the government in check.  The Conservatives are demonstrating that they have little interest in youth, Francophones or the environment, for that matter.”

There are not many options for children and youth across Algoma-Manitoulin to access representation or assistance as our resources and services are much lower that than of families in urban centres. If a child were to experience homelessness, there are not many shelters throughout the riding that will have the funding or the space to assist them; especially if they are not with an adult. We also can’t forget that since Indigenous children are overrepresented in the child welfare system, the loss of the Child Advocate will make it increasingly more difficult to navigate these systemic issues.

“It is troubling to see Ford’s Conservatives attacking every single environmental safeguard we add in Ontario, especially after seeing the massive forest fires from this summer or the rapid floods of this fall.  Ontario will not be safe from climate change, but Ford’s Conservatives refuse to act like leaders.”

The Ford government is also cancelling the new French-language University.  Algoma-Manitoulin is a very bilingual riding yet post-secondary students, who already have to leave the riding for their education, will continue to be denied the opportunity to study in their first language at the university level.

“As a Franco-Ontarian myself, representing many Francophone communities across Algoma-Manitoulin, I am very upset to see this government rolling back on decades of progress that our community has made to preserve our language and access services in French.”


Les coupures de 3,2$ milliards vont frapper les familles d’Algoma-Manitoulin

Elliot Lake— Lors de la revue financière automnale, Doug Ford et ses Conservateurs ont décidé de couper 3,2$ milliards du budget.  Cela inclut une coupure de 305$ millions du budget opérationnel du ministère des Transports.

Les gens du nord sont déjà touchés par la mauvaise maintenance des routes, hiver comme été.  Nous n’avons pas les moyens de subir de nouvelles coupes, alors que nos grandes routes sont fermées durant plusieurs jours à la suite d’inondations  ou de tempêtes de neige, » a dit Michael Mantha, député néo-démocrate d’Algoma-Manitoulin. « Les résidents du nord de l’Ontario dépendent des routes pour se rendre à leurs rendez-vous médicaux, à l’école ou au travail, et ils ne devraient jamais avoir à craindre pour leur sécurité.

Ford a déjà annoncé que son gouvernement allait abolir les bureaux de l’Intervenant en faveur des enfants de l’Ontario, de la Commissaire à l’environnement et du Commissaire aux services en français.

Ce sont des jours sombres pour l’Ontario.  Lorsque le gouvernement réduit le contrôle sur lui-même, rien de bon ne peut en sortir » indique Mantha.  «  Nous avons besoin des officiers indépendants de la législature pour surveiller le gouvernement.  Les Conservateurs démontrent qu’ils ont très peu d’intérêt pour les jeunes, les Francophones et pour l’environnement.

Il y a très peu d’options pour les enfants et les jeunes d’Algoma-Manitoulin qui cherchent à accéder à de l’aide puisque nos services et ressources sont moindres que ceux des centres urbains.  Si un enfant tombe dans l’itinérance, il n’y aurait pas assez de places ou de financement pour lui dans les refuges à travers la circonscription, tout particulièrement s’ils ne sont pas avec un adulte.  Nous ne pouvons pas non plus oublier que puisque les jeunes autochtones sont surreprésentés dans le système de la protection de l’enfance, la perte de l’Intervenant en faveur des enfants de l’Ontario va rendre de plus en plus difficile pour ces jeunes de naviguer les problèmes systémiques.

Il est troublant de voir les Conservateurs de Ford s’attaquer à toutes les protections environnementales que nous avons en Ontario, particulièrement après les feux de forêts très importants de l’été dernier ou les inondations rapides de cet automne.  L’Ontario ne sera pas protégée des changements climatiques, mais les Conservateurs de Ford refusent d’agir comme des leaders.

Le gouvernement Ford annule aussi la nouvelle université francophone.  Algoma-Manitoulin est un comté fortement bilingue, mais pourtant les gens qui souhaitent faire des études supérieures, doivent non seulement quitter le comté pour leur éducation, mais continueront à se voir refuser l’opportunité d’étudier dans leur langue maternelle au niveau universitaire.

En tant que Franco-Ontarien, représentant plusieurs communautés francophones à travers Algoma-Manitoulin, je suis très fâché de voir ce gouvernement revenir en arrière après des décennies de progrès que notre communauté a faite pour préserver notre langue et avoir accès à des services en français.

This entry was posted in Columns, Michael Mantha's News From The Park. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *