Michael Mantha’s News from the Park 181207

Frequent readers of this column well know how much I value holding regular constituency clinics in communities across the riding. Having the opportunity to talk face-to-face with individuals to listen to their concerns is one of the most effective ways for an MPP to stay in touch with what is going on in the lives of their constituents. Not only does it provide a genuine opportunity to hear what they are saying, but it allows me to see and feel what they are experiencing. It also permits both the constituent and I to see the other as a real person, not just a voice on the phone or author of an email. Most months of the year the Legislature sets aside a week for MPPs to spend time back in the riding to get things done. That’s when I host my constituency clinics.

Recently I had the pleasure at a clinic to meet up with someone who just came by to tell me how pleased she was with the service she received from my staff. Of course I thanked her for her kind words and said I would take her compliments back to the office. However, I took the opportunity to explain that I do not actually have a ‘staff’, but rather I have a team who works with me and one with one another, not for me. I can tell you there really is a huge difference. As a team we strive to make life better for everyone in Algoma-Manitoulin.

Canadians, especially here in Ontario, are still reeling in shock from the announcement of the closing of the GM plant in Oshawa. Ontarians know that GM has been a very high profile company for over a century, employing many thousands of workers and families for generations. Northern Ontarians, unfortunately, are no strangers to the fear and anxiety that followed announced closures of our northern mines, paper and lumber mills and steel mills. This is something the people of Algoma-Manitoulin can definitely relate to.

As it stands today, what the people of Ontario need right now is a leadership with a team approach, focussing on what we can do to help. Now is the time Ontarians need our leaders to step up to the plate, roll up their sleeves and get the job done. Unfortunately, however, ‘Coach Ford’ has already thrown in the proverbial towel saying of GM in the Legislature, “They’re gone. They’re done.”  The best Ford could offer is that he tried, but “They [GM] told me straight up there’s nothing we can do.”

You know, if Doug Ford is willing to give up so easily on something as important and integral as the GM closure, what does this tell us is in store for the rest of us when our turn comes along in the North? Pfftt, so much for Ford’s commitment to looking out for the little guy.

When Andrea Horwath went to speak in person to frontline workers at GM, they told her that they need a government that understands that it’s not just job numbers that are on the line. It’s real people with real families. Later Andrea said that, “New Democrats know that these are not just jobs — these are careers that generations of Oshawa people have raised their families on, and losing them would be devastating.”

Now, why not ask the workers at Algoma Steel what happened when they were given the news about the steel plant’s problems back in 2004? Did everyone just throw up their hands, say, “Oh darn, nothing we can do,” and walk away? I don’t think so. Here we are at the end of 2018, the steel plant is still going, and they recently got a new lease on life. That’s what happens when people come together, support one another and as a team to get the job done.

In a statement Andrea said, “We are going to continue to fight for these workers, their jobs, and for Oshawa. These families and this community can have a very bright future, if we pull together.” As far as I’m concerned, experience has shown me that this is only over if the province gives up.

Many of you will remember several years ago when the Liberals decided to shutter a boat load of Ontario’s Provincial Parks. People didn’t take it sitting down. They came together as teams that were committed to saving the parks. No one suggested just throwing money at the problem. Instead they thought outside the box and came up with creative partnerships and plans to keep the parks open as viable public venues. As a result of such thinking and exploration, thousands of people continued to enjoy visiting those parks even now.

I truly believe that teamwork is the answer, not just for the GM situation, but for Ontario as a whole. By working together we can overcome many of our problems such as eliminating the need for hallway medicine, seniors living in poverty, improving home care, staggering over representation  of Indigenous children in foster care, protecting our environment and effective ways of reducing our carbon footprint.

As I said, in my office we pride ourselves on the effectiveness of teamwork. Maybe Coach Ford and his buddies would benefit from taking some pages out of more effectual playbook.

As always, please feel free to contact my office about these issues, or any other provincial matters. You can reach my constituency office by email at mmantha-co@ndp.on.ca or by phone at 705-461-9710 or Toll free 1-800-831-1899.

Michael Mantha MPP/député

Algoma-Manitoulin


Les lecteurs de cette rubrique savent à quel point j’apprécie faire des cliniques à travers les communautés de notre circonscription. Avoir l’occasion de parler face à face avec les gens pour écouter leurs préoccupations est l’un des moyens les plus efficaces pour un député de rester en contact avec ce qui se passe dans la vie des gens de son comté. Cela me donne non seulement une véritable occasion d’entendre ce qu’ils me disent, mais cela me permet également de voir et de ressentir ce qu’ils vivent. Cela permet également aux gens et à moi-même de se voir comme de vraies personnes, et pas seulement une voix au téléphone ou l’auteur d’un courriel. Presque tous les mois de l’année, l’Assemblée législative réserve une semaine aux députés pour qu’ils puissent passer du temps dans leur circonscription. C’est durant ces semaines que j’organise mes cliniques de comté.

Récemment, j’ai eu le plaisir, dans une clinique, de rencontrer une personne qui souhaitait me dire à quel point elle était ravie des services fournis par mon personnel. Bien sûr, je l’ai remerciée pour ses paroles aimables et j’ai dit que je passerais ses compliments au bureau. Cependant, j’ai profité de l’occasion pour expliquer que je n’ai pas réellement de « personnel », mais plutôt une équipe qui travaille avec moi, et non pas pour moi. Je peux vous dire qu’il y a vraiment une énorme différence. En tant qu’équipe, nous nous efforçons d’améliorer la vie de tous dans Algoma-Manitoulin.

Les Canadiens, particulièrement ici en Ontario, sont encore sous le choc de l’annonce de la fermeture de l’usine GM à Oshawa. Les Ontariens savent que GM est une entreprise très réputée depuis plus d’un siècle, employant des milliers de travailleurs et de familles depuis des générations. Les Ontariens du Nord ne sont malheureusement pas étrangers à la peur et à l’anxiété suivant les fermetures de nos mines, de nos usines de papier et de sciage ou de nos aciéries. C’est une chose que les gens d’Algoma-Manitoulin peuvent vraiment comprendre.

À l’heure actuelle, la population ontarienne a besoin d’un leadership axé sur le travail d’équipe et sur ce que nous pouvons faire pour nous entraider. Le temps est venu pour les Ontariennes et les Ontariens d’avoir des dirigeants prêts pour relever des défis, se retrousser les manches et continuer le travail. Malheureusement, le « coach Ford » a déjà jeté la serviette en disant de GM: «Ils sont partis. Ils ont fini ». Le meilleur que Ford puisse offrir, c’est qu’il a essayé, mais « [GM] m’ont dit tout de suite que nous ne pouvions rien faire ».

Vous savez, si Doug Ford est prêt à renoncer si facilement à quelque chose d’aussi important que la fermeture d’une usine de GM, cela n’augure rien de bon pour le reste d’entre nous, lorsque notre tour arrivera dans le Nord. Et tout cela après avoir tant parlé de défendre les gens « normaux ».

Quand Andrea Horwath est allée parler en personne aux travailleurs de première ligne de GM, ils lui ont dit qu’ils avaient besoin d’un gouvernement qui comprend que ce n’est pas seulement des emplois qui sont en jeu. Ce sont de vraies personnes avec de vraies familles. Plus tard, Andrea a déclaré: «Les néo-démocrates savent que ce ne sont pas que des emplois. Ce sont des carrières pour lesquelles des générations de personnes d’Oshawa ont élevé leurs familles et les perdre serait dévastateur.”

Maintenant, pourquoi ne pas demander aux travailleurs d’Algoma Steel ce qui s’est passé quand on leur a appris la nouvelle des problèmes de l’aciérie en 2004? Est-ce que tout le monde a simplement baissé les bras et dit: «Oh, il n’y a rien que nous puissions faire »? Je ne pense pas. Nous sommes à la fin de 2018, l’aciérie est toujours en activité et la compagnie a récemment obtenu un nouveau bail. C’est ce qui se passe lorsque les gens se réunissent, s’entraident et forment une équipe pour faire le travail.

Andrea a ajouté : «Nous allons continuer à nous battre pour ces travailleurs, leurs emplois et Oshawa. Ces familles et cette communauté peuvent avoir un très bel avenir si nous nous unissons. » En ce qui me concerne, l’expérience m’a montré que c’est seulement si la province abandonne que tout se termine.

Beaucoup d’entre vous se souviendront des Libéraux qui avaient décidé de fermer de nombreux parcs provinciaux. Les gens ne sont pas restés les bras croisés. Ils se sont réunis pour la sauvegarde des parcs. Personne n’a suggéré de simplement de dépenser plus d’argent pour régler le problème. Au lieu de cela, ils sont sortis des sentiers battus et ont proposé des partenariats créatifs en envisagent de garder les parcs ouverts en tant que lieux publics viables. Grâce à ce travail fait en équipe, nous avons pu sauver nos parcs, qui continuent à être visités et appréciés durant toute l’année.

Je crois vraiment que le travail d’équipe est la solution, pas seulement pour la situation de GM, mais pour l’ensemble de l’Ontario. En travaillant ensemble, nous pouvons résoudre un bon nombre de nos problèmes, tels que l’élimination de la « médecine de couloir », la pauvreté chez les personnes âgées, l’amélioration des soins à domicile, la surreprésentation d’enfants autochtones dans des familles d’accueil, la protection de notre environnement et trouver des moyens efficaces de réduire notre empreinte écologique.

Comme je l’ai dit, nous sommes fiers du travail que nous faisons en équipe à notre bureau. Peut-être que le « coach Ford » et ses copains gagneraient à revoir leur stratégie de jeu.

Comme toujours, n’hésitez pas à contacter mon bureau si vous avez des questions à propos de ma chronique ou de toute autre affaire provinciale. Vous pouvez joindre mon bureau de circonscription par courriel à mmantha-co@ndp.on.ca ou par téléphone au 705-461-9710 ou sans frais au 1-800-831-1899.

Michael Mantha, député

Algoma-Manitoulin

This entry was posted in Columns, Michael Mantha's News From The Park. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *